fbpx

Coronavirus 2019-2020-nCoV Modélisation
Modélisation du Coronavirus 2019-2020-nCoV par 分 液 漏斗 – Sources: innophore.com/2019-ncov et sbg.bio.ic.ac.uk/phyre2

Coronavirus 2019-nCoV: L’OMS décrète l’urgence internationale

L’épidémie 2019-2020 de coronavirus 2019-nCoV, également nommé pneumonie de Wuhan, du nom de la ville en Chine centrale où il est apparut, a débuté en décembre 2019. Depuis lors, et malgré les dispositions prises de façon efficaces par l’Etat chinois, elle s’est propagée dans 18 pays à travers le monde. 

Cette épidémie est causé par un virus de la famille des coronavirus, ou virus en forme de couronne; et a été dénommé 2019-nCov. Ce virus se transmet par contact entre êtres humains; même s’il provient d’un animal dit porteur.

Devant son ampleur, l’OMS a décrété mercredi 30 janvier 2019 l’urgence de santé publique de portée internationale. Leur inquiétude porte surtout sur les pays qui n’ont pas beaucoup de moyens pour faire face à cette épidémie de coronavirus 2019-nCoV ; et mettre en place les dépositions sanitaires appropriées.

Coronavirus 2019-nCoV John Hopkins CSSE Sreenshot
Carte interactive du monde pour suivre la progression du coronavirus 2019-nCoV dans le monde, John Hopkins CSSE. John Hopkins est par ailleurs la première université de recherche nord-américaine, avec une école de médecine de grande renommée.

Carte de la progression de l’épidémie de coronavirus 2019-nCoV

Pourquoi parle-t-on de “ressources fiables”? Tout simplement parce que de nombreuses sources ne le sont pas! Sans parler des balivernes qui se propagent parfois sur les réseaux sociaux. Certes, des ressources d’information sur le coronavirus 2019-nCoV, sérieuses et misent régulièrement à jour, il y en a d’autres sur la toile. Mais vous avez déjà là les essentielles!

Principaux symptômes du coronavirus 2019-nCoV

Les premiers symptômes du coronavirus 2019-nCoV sont similaires à ceux d’un “état grippal”, de type infection respiratoire fébrile:

    • Fièvre
    • Toux sèche
    • Courbatures
    • Maux de têtes
    • Fatigue anormale

Autres symptômes possibles, chez certains patient(e)s:

    • Difficultés respiratoires
    • Anomalies pulmonaires

Dans les cas les plus sévères:

    • Syndrome de détresse respiratoire aigu
    • Insuffisance rénale aiguë
    • Plus rarement, défaillance multi-viscérale (peut entraîner le décès)

Les patient(e)s qui présentent des pathologies chroniques, ainsi que les personnes âgées, sont à risque plus élevé. 

Coronavirus 2019-nCoV CDC-PHIL
Oh le vilain! Coronavirus, car de forme ronde, voire en forme de couronne.
Source: Centers for Disease Control and Prevention’s – Public Health Image Library

Comment se protéger du coronavirus 2019-nCoV

Selon les dernières données, le coronavirus 2019-nCoV se transmet entre humains par les postillons (éternuements, toux, crashas, et autres éructions, y compris verbales). De fait, il faut une certaine proximité avec un sujet infecté pour que la transmission du coronavirus 2019-nCoV se fasse.

La contagion peut également se produire si l’on touche une surface inerte contaminée, après le passage d’une personne contagieuse. Mais dans les délais suivants:

    • 3 heures pour les surfaces sèches,
    • 6 heures pour les surfaces humides.

Dans tous les cas, trois mesures s’imposent:

    1. Une mesure d’hygiène qui devrait être habituelle: se laver régulièrement les mains! Au besoin, faire usage d’un gel hydroalcoolique (ou solution hydro-alcoolique); voire en complément.
      • Avec toutefois un bémol: Mieux vaut éviter les solutions hydro-alcooliques (SHA) qui contiennent des antimicrobiens de type triclosan et triclocarban, estime un collectif de chercheurs [].
      • En effet, le triclosan, en tant que molécule, présente dans de nombreux cosmétiques, serait soupçonnée d’être cancérigène, et d’appartenir à la famille des perturbateurs endocriniens.
    2. Se moucher avec des mouchoirs à usage unique, les jeter dans une poubelle fermée, voire spécifique, et se laver les main après.
    3. En cas de doute réel d’une infection par le coronavirus 2019-nCoV, il faut alors porter un masque. Mais attention:
      • Si l’on craint d’être soi-même infecté, il s’agira alors de porter un masque dit chirurgical: il contribuera à protéger les autres, notamment ses proches. 
      • S’il s’agit par contre de se protéger des autres, seul le masque dit “en bec de canard”, ou équivalent, sera quelque peu efficace.
        • Hormis le masque dit “en bec de canard”, à changer régulièrement, on peut utiliser des masques semi-rigides; mais seulement ceux de norme FPF2. On els trouve dans certains magasins de bricolage, et sur Internet. Attention aux faux masques…
        • Dans tous les cas, il faut privilégier les masques répondant aux normes normes françaises et européennes NF EN 14683. 
        • A bien noter que dans ce cas, où l’on veut “se protéger des autres”, le masque dit chirurgical, contrairement aux croyances, ne servira pas à grand chose…!

En cas de doute, ne pas aller directement aux urgences ou chez son médecin. Mais rester confiné chez soi, isolé des autres personnes présentes, et appeler ou faire appeler par téléphone son médecin traitant; ou à défaut:

    • En France, Guadeloupe, et DOM-TOM-COM: le 15 (urgences)
    • En Suisse et en Europe: le 112

Et surtout ne paniquez pas! Car encore faut-il que…:

    • Vous ayez été dans la province de Hubei, en Chine centrale, très récemment,
    • Vous ayez été à proximité d’un voyageur qui revient ou est revenu récemment de Chine, ou l’un de ces proches,
    • Que ayez été ou soyez dans une zone ou un secteur, un lieu, de contagion avérée.

Pas de panique! Pour l’instant, plus de 90% des cas de coronavirus 2019-nCoV déclarés sont confiné en Chine centrale! Et les autorités des différents pays concernés ont mis en oeuvre des mesures sanitaires qui visent à empêcher sa propagation. Le délai d’incubation étant de 14 jours, il y a de fortes chances pour que cette épidémie puisse être enrayée avant qu’elle n’atteigne des proportions ingérables. Aussi, ne croyez pas (toujours?) tout ce que l’on vous dit: résonnez, renseignez-vous (auprès de sources fiables), et restez simplement vigilants!

Le coronavirus 2019-nCoV est-il en Guadeloupe, à Saint-Barth, et Saint-Martin?

Eh non! Aux dernières nouvelles, il en est (encore?) bien loin. Mais une certaine vigilance s’impose; comme toujours!

Pin It on Pinterest

Share This