(+59) 0590-227-234 I Yan A. Reichlen de Meldegg I Guadeloupe

L’état d’hypnose, ou “état modifié de conscience” (EMC), est un état naturel chez l’être humain, plus largement chez l’animal, et peut-être même le végétal. C’est une forme d’état méditatif, de rêverie, parfois profonde, qui est particulièrement bénéfique, à tous points de vue.

L’Hypnose Ericksonienne

Née des travaux du Dr Milton H. Erickson, médecin et psychologue nord-américain, l’hypnose ericksonienne utilise l’état modifié de conscience. Mais cela va en fait bien au-delà.

Hypnose désormais la plus répandue dans ses applications, aussi bien en médecine et chirurgie, qu’en neuropsychologie et psychologie, l’hypnose ericksonienne est également appelé “hypnose sans hypnose”, ou “hypnose conversationnelle”. Tout simplement en raison du fait qu’une part importante sinon majeure de son efficacité, réside dans l’usage d’une forme de communication particulièrement efficace.

Cette hypnose conversationnelle” est même au cœur des travaux du Dr M. H. Erickson! En est issue d’ailleurs la plupart des systèmes de communication modernes, dont la PNL (programmation neuro linguistique). Complexe, elle met en œuvre plus d’une cinquantaine d’outils différents, notamment les contes métaphoriques.

L’intérêt du conte métaphorique est qu’il répond parfaitement au langage onirique du subconscient, fait essentiellement d’images, de rêves, et d’émotions. Or toutes nos ressources se situent, pour l’essentiel, dans ce fameux subconscient (ou inconscient).

D’où également son utilisation, avec le succès que l’on sait, en médecine des émotions”, en parallèle de la NeurostimulationCSE® et du Mindtraining®.

L’hypnose dans ses applications

Le champ d’application de l’hypnose ericksonienne est vaste. Car elle peut aussi bien s’utiliser en médecine (soins et accompagnement), chirurgie (anesthésie, avec l’hypnosédation), qu’en psychothérapie (qui devient hypnothérapie), et dans les différentes formes de coaching.

Elle peut aussi être très utile dans l’accompagnement à distance (consultations en ligne”), sous forme d’hypnose conversationnelle, et en pédagogie (enseignement, formation)

Mais surtout, elle est bien plus largement applicable, pertinente, et efficaces, que ne le disent certains médias francophones (en particulier français)!

Une belle histoire

Alors qu’il avait 17 ans, et subissait une attaque de poliomyélite antérieure aiguë, qui le laissait complètement paralysé, il entend les médecins dirent à ses parents qu’il ne passera pas la nuit.

Son esprit refuse cette fatalité, il se rebelle mentalement, et cela a pour effet de faire bouger sa jambe. La nuit durant, il gardera le lien avec ce fil ténu de vie. Et le lendemain, il sera vivant, à la surprise générale.

Puis s’ensuivra un traitement, y compris d’une des premières formes de kiné, mise au point par une religieuse australienne.

Au bout d’un an, il aura récupéré en partie, notamment sa motricité. Il doit alors partir avec un ami, faire un tour des lacs du Wisconsin, l’état où il habite. Mais celui-ci ne peut finalement pas venir. Il partira alors seul. Et reviendra un an après, remusclé, et en ayant récupéré la presque totalité de ses capacités.

Lorsque vint le temps des études à l’université, il choisit tout naturellement médecine. Il découvrit que ce qu’il avait vécu lors de sa maladie s’appelait “hypnose”. Mais très vite il se rendra compte que hypnose qui y ne correspond pas à celle qu’il connaît, car vécu. Une fois en activité, il se met alors à développer une pratique hétérodoxe, mais bien plus efficace! Ce sera l’hypnose ericksonienne.

Par la suite, il deviendra médecin-chef de l’hôpital du Michigan, et enseignera. Il vivra jusqu’à l’âge de 80 ans. Et sera considéré par ses paires comme l’un des plus grands thérapeutes du XXème siècle.

Pin It on Pinterest

Share This