(+59) 0590-227-234 I Yan A. Reichlen de Meldegg I Guadeloupe

Toutes les études à ce sujet le démontrent

Forêt de Stara Planina ou Grand Balkan, Serbie

Forêt de Stara Planina ou Grand Balkan, Serbie

De tout temps je préconise à mes patients (et pas seulement) d’avoir un contact très proche avec la nature. Je leur ai toujours parlé d’immersion, de temps “méditatifs”, de promenades bien sûr, mais aussi de contacts (notamment avec les arbres: les toucher, etc.). Afin qu’ils entrent, ou ré-entrent, en résonance[*] avec elle.

Un certain nombre d’études, scientifiques, récentes (mais aussi plus anciennes), démontrent les bienfaits pour l’humain de ce contact étroit avec la nature; et les arbres. Certaines thérapies expérimentales (l’Occident expérimente… ce qu’elle a oublié) utilisent même ces contacts (parfois le simple fait d’avoir dans la main des graines, de la terre, des plantes…) pour aider les patients à se retrouver, comme aide à la guérison. Cela se fait selon un protocole précis, y compris dans certains hôpitaux.

C’est déjà une question de bon sens

Je le dit toujours: tout est avant tout question de logique, d’évidences, et de bon sens. Et si l’on prend simplement un peu de temps et d’espace (dans son esprit) pour voir comment l’on réagit à la beauté des choses, naturelles et pas seulement, on se rend aisément compte que cela nous fait du bien. A quel point? Toute la question est là.

L’humain est un élément de la nature. Il est en interaction constante avec les autres éléments du Vivant (animaux, végétaux, minéraux; auxquels l’on peut rajouter l’eau, dont il est à plus de 70% constitué). Je parle souvent d’émetteur-récepteur le concernant (parabole qui permet d’expliquer de nombreuses sujets). Or la nature, si parfois elle est difficile, voire cruelle (à notre sens), elle est surtout elle-même, et généreuse. Après, c’est une question d’affinités, sur fond de référents culturels et éducationnels.

Les bénéfices sont rapides et concrets

Tous mes patients qui ont écoutés mes conseils en ont retiré de nombreux bienfaits, que ce soit sur le plan cérébral comme psychologique (émotionnel) et psychosomatique[*]. Autrement dit, cela leur a fait un réel grand bien. Et en parallèle, et osmose, avec la thérapie, ils ont vécu une profonde te salutaire transformation!

Osmose: le terme est lâché. Car c’est bien de cela dont il s’agit: être en osmose avec la nature, et le vivant de manière générale, c’est aussi être en osmose avec soi. Et être en osmose avec soi, c’est bien sûr retrouver cette cohérence[*] intérieure, nécessaire à toute équilibre et à tout épanouissement. Car guérir, c’est retrouver cette voie de l’épanouissement, qui amène à l’accomplissement (de soi).

* Notes:

  • Résonnance, Cohérence (intérieure): Deux de mes termes “fétiches” et théorisés depuis plus de 25 ans, puis reprise peu ou prou par des tiers.
  • Psychosomatique: nteraction esprit-corps, et corps-esprit dans le sens somatopsychique

Crédit photo: Snežana Trifunović

Rédaction: 20/05/2014 – Màj: 29/07/2016

Pin It on Pinterest

Share This